17/08/2008

Dorothy d'Agnès Merlet



Dorothy est un film franco-irlandais réalisé par une française: Agnès Merlet. Pourquoi je précise cela? Parce que c'est tellement rare qu'une réalisatrice française s'attelle à ce type de film que ça mérite d'être souligné. Dorothy est un thriller surnaturel dont vous avez sûrement déjà vu la bande annonce ici et là. Rapidement on comprend qu'on va avoir affaire à un film avec un "enfant terrible", on suppose qu'on va lorgner dans les territoires de L'exorciste ou de L'exorcisme d'Emily Rose, en fait ce n'est pas vraiment le cas...



A noter que vous pouvez lire la critique sans vous inquiéter d'être spoiler puisque la seule fois où je parlerai de l'intrigue du film, je placerai une balise spoiler. Alors, même plusieurs jours après le visionnage, il m'est difficile de parler de ce film avec le recul et l'objectivité nécessaire tant Dorothy est un film qui joue sur l'implication de son spectateur et donc de sa subjectivité. Si, pour caricaturer, Dorothy est un thriller, il relève plus d'un film sur la psychologie humaine à la manière d'un Calvaire ou même d'un Silent Hill (version Gans... De part le message véhiculé par le film uniquement... Non vous ne verrez pas de Pyramid Head dans ce film :D). Le film n'a pas été fait dans le but de faire peur ou de vous faire sursauter comme pourrait le laisser penser la bande-annonce mais plus pour analyser le comportement humain face à la mort, la violence physique et psychologique (comme Calvaire je vous dis!) et l'impact que peuvent avoir la mort et la violence elle-même sur un enfant.



Et donc, le film doit être apprécier en tant que tel et non pas en tant que film d'horreur, parti de ce principe là Agnès Merlet réussit un tour de force, car elle instaure une ambiance, pesante, oppressante, malsaine... Attention quelques lignes de spoiler....


Spoiler :



La façon dont est présenté "la petite communauté" rappelle celle de The Village mais en plus glauque... Imaginez The Village peuplé par les paysans de Calvaire et vous aurez le résultat. Certaines scènes sont assez choquantes/violentes, pas par leur aspect visuels pur mais par ce qu'elles représentent... Le flashback de la scène du viol de Mary par les "4 Leatherface" (impossible de ne pas penser à Massacre à la Tronçonneuse en effet) est vraiment insoutenable, cette scène n'étant pas là juste pour remplir un cahier des charges, non, elle est là parce qu'elle s'inscrit dans la lignée du film: une descente aux enfers pour une adolescente qui doit endurer une souffrance psychologique inouïe.




Après, le fim ne repose pas que sur son ambiance malsaine, mais sur des acteurs (surtout actrice d'ailleurs) tous excellent, mention spéciale biensûre à Carice Van Houten et Jenn Murray (exceptionnelle dans son rôle de Dorothy!! Cette jeune fille a vraiment un magnifique avenir d'actrice!). Le scénario est assez riche, et je ne pense pas qu'on puisse deviner son dénouement facilement, le mélange faits réel et surnaturel étant savament dosé! On pourrait croire que suite à cette critique je vais vous recommander fortement d'aller voir Dorothy, en fait ce n'est pas vraiment le cas... Tout dépend, si comme moi, vous apprécier un film qui créee une ambiance noire et malsaine et que vous aimez vous triturer l'esprit alors oui le film est fait pour vous. Si vous préférez les films taillés pour faire peur; passez votre chemin vous n'y trouverez pas votre compte c'est certains! Pour ma part j'ai été bluffé par l'ambiance et la mise en scène, l'univers riche mais triste dans lequel évolue les personnages et le jeux d'acteurs. En bref, à déconseiller aux âmes sensibles...

5 commentaires:

damonx a dit…

j'ai hésité à aller le voir et je pense y aller grâce ou à cause (on verra) de ta critique ;)

Fred a dit…

J'espère ne pas te faire aller voir un "énième" navet :-(

praska a dit…

Ca à l'air plus sympa que ce que en dis la bande annonce !
J'irai le voir j'espère ( meme si je suis de petite nature)

praska a dit…

Ca à l'air plus sympa que ce que en dis la bande annonce !
J'irai le voir j'espère ( meme si je suis de petite nature)

Bababaloo a dit…

Dans tes explications sur le ressenti ca me fait cruellement penser à Rosemary's Baby que je considere encore aujourd'hui comme térifiant, bien plus que l'exorciste !