28/07/2008

Splatterhouse



J'ai décidé de prolonger le petit voyage dans le temps finalement pour vous parler de Splatterhouse. Autant Streets Of Rage est un "grand classique", autant Splatterhouse est réservé à une catégorie de joueurs particuliers, à savoir les fans d'arcade aimant le gore et n'étant pas rebuté par les gameplay ultra simpliste!

Splatterhouse est à la base un jeux d'arcade développé par Namco en 1988. C'est un beat them all on ne peut plus classique (trop?) d'un point de vue du Gameplay;
  • Scrolling horizontal uniquement, donc on ne peut qu'avancer ou reculer.
  • Un bouton pour frapper, un bouton pour sauter
  • Et euhh, c'est tout!
Alors pourquoi Splatterhouse a-t'il l'honneur d'être sur mon blog (un brin de mégalomanie ne fait jamais de mal!! (je plaisante biensûre) ), tout simplement parce que tout fan d'horreur se doit de connaître ne serait-ce au moins que de nom le fabuleux Splatterhouse!

Commençons donc par le commencement... En 1988, Namco sort Splatterhouse en Arcade . L'histoire est celle de Rick, un jeune étudiant en parapsychologie. Rick part avec Jennifer (sa fiancée) à la recherche du Docteur West (référence à Lovercraft!), un savant qui a disparu depuis des années en laissant son grand et lugubre manoir vide... (ouh ça fait peur)... Et comme par hasard, le soir où nos deux amoureux arrivent au manoir, le ciel est noir, le tonerre gronde et la pluie tombe... Une fois dans le manoir, Jennifer disparaît mystérieusement et Rick tombe sous l'emprise d'un étrange masque aztec qui va lui donner des capacités physiques hors du commun.. Vous comprenez maintenant pourquoi le héros a un look à la vendredi 13... Rick part donc en quête dans ce funeste manoir de sa Jennifer chérie. Et là c'est parti, c'est à vous les manettes...



C'est alors que vous allez être plongé dans l'horreur à l'état pur; de mémoire de gamers, je n'ai jamais vu un jeu aussi violent et gore! C'est peut-être parce que j'y ai joué très jeune, mais j'en garde un souvenir assez "traumatisant"... Voir tous ces monstres et cette "bidoche" étalé partout, croyez moi, quand on est ptiot, ça choque! Le bestiaire est donc une part importante du jeux, vous retrouverez (pêle-mêle) des zombies enchaînées, des corps mutilés, des monstres à plusieurs têtes difformes, des espèces de mains rampantes qui vous rappelleront l'excellent Evil Dead 2, des démons de feu, un espèce de Leatherface et même votre propre double maléfique!



Il est à noter que vous pouvez également ramasser des armes qui vous seront d'une grande aide; couteau de cuisinier, fusil, harpons. Mais attention dès que vous êtes touchés par un ennemi, vous perdez votre arme, de même, dès que vous arrivez à un boss vous vous retrouverez sans armes... "Le combat à main nue est le combat roi, qui compte sur une arme est un fou" comme dirait se bon vieux Frank Jaeger. Votre vie est représenté par des coeurs, et pas des coeurs à la bisounours, mais des beaux myocarde bien sanguinolents... Quand vous êtes touchés vous perdez un coeur, quand vous n'avez plus de coeur vous êtes mort. Mais impossible pour vous de regagner un coeur, sauf lorsque vous finissez un niveau, le jeu vous offrira grâcieusement un seul petit coeur pour le niveau suivant. Autant vous le dire tout de suite, Splatterhouse, comme tout bon jeu d'arcade qui se respecte est ULTRA difficile!

Pour donner un point, de vue technique, c'est super bien animé pour l'époque, et graphiquement, c'est là aussi pour l'époque, une réussite! Vous coupez les monstres en deux et leurs sangs giclent de leur dépouilles comme l'eau jaillie d'une fontaine...



Devant son succès assez important dans les salles d'arcade au Japon, Splatterhouse connaîtra deux adaptations sur console de salon, à savoir sur Turbo GrafX et sur PC Engine. Globalement, les deux versions étant moins jolies que la version arcade. Il est à noter que le jeu fût aussi adapté sur une mini console portable LCD, vous savez le genre de petite console pour gamin que vous trouvez dans les supermarchés pour les petits enfants!


Les boîtes des deux versions PC Engine et TurboGraf


Sentant la bonne grosse licence juteuse, Namco décide de donner une suite à Splatterhouse... Après mûre réflexion, les gars de chez Namco ont décidé de nommer cette suite: Splatterhouse 2! Mais là surprise, le jeu sortira directement sur Megadrive et non sur PC Engine! Peu importe, ce Splatterhouse 2, ressemble plus à une version bien améliorée du premier qu'à une véritable suite! Le scénario quant à lui tient toujours sur un timbre poste; 3 mois après les évènements de Splatterhouse, Rick décide de retourner dans le manoir West pour chercher Jennifer (laissée pour morte à la fin de Splatterhouse 1) le masque aztec le poussant à croire que cette dernière est en fait toujours en vie!



Niveau gameplay, le jeu ne bouge pas d'un iota, scrolling horizontal, et deux boutons utilisables (saut et action). Petite nouveauté il existe maintenant un système de mot de passe; super pratique vu la difficulté du soft (à s'arracher les cheveux par moments!!). Vous pouvez toujours porter des armes; vous pourrez même utiliser une tronçonneuse ou encore une tête de zombies pour faire votre carnage!!^^... Les monstres sont toujours aussi malsain; une créature qui ressemble au forme larvaire des aliens de Giger, un savant fou vous balançant des bombes à potassium dans la tronche... L'un de mes boss préférés (non seulement pour le boss en lui même mais aussi pour la musique qui correspond à ce boss) est celui du troisième niveau (me semble t'il). En fait il s'agit de plusieurs foetus pendu en décomposition (excusez du peu) qui vous balanceront de l'acide sur la tronche si vous ne faites pas attention, le tout dans un décor des plus macabre; chaire en décomposition en arrière-plan et rivière de sang coulant sous vos pieds! Le meilleur restant le moment où vous en finirez avec le boss^^


A droite, mon boss préféré :love:

Mention spéciale à la musique tout bonnement excellente, une vraie réussite qui vous fout tout de suite dans l'ambiance. Inutile de dire que Splatterhouse prend toute sa dimension quand on est seul dans sa chambre, en pleine nuit dans le noir et que l'on a 8ans!!


Version US contre Version Jap

En 1993, soit un an après Splatterhouse 2, Namco sort Splatterhouse 3 uniquement au Japon et aux Etats-Unis. La fin de Splatterhouse 2 voyait Rick sauver Jennifer des forces du mal... Quelques années plus tard, Rick et Jennifer sont mariés et ont un enfant; David. Rick a pris soins de ranger le masque bien au fin fond du grand manoir où il vit désormais avec toute sa famille... Mais voilà, le masque rêve de Rick par lui même et rappelle inévitablement Rick vers lui. En fait le masque sait que des forces obscures sont à l'oeuvre dans le manoir de Rick... Donc voilà...^^



Grosse nouveauté dans le gameplay, le scrolling est aussi verticale, et le jeu est beaucoup moins linéaire! En effet, vous êtes libres d'aller où bon vous semble dans le manoir, vous avez même une carte à votre disposition! Autres nouveauté, le masque vous parle et vous conseille... Mais attention il semblerait que quelques fois il ne serve pas que vos intérêts! Encore une autre nouveauté, le temps vous ait compté pendant les niveaux... Si vous ne finissez pas le niveau dans le temps imparti vous influerez sur la fin du jeu (il existe quatre fins différentes!)...
Autres additions dans le gameplay, la barre de vie et la barre de puissance... En fait les coeurs des deux premiers opus sont remplacés par une barre de vie (tous les monstres ne font plus les mêmes dégâts en terme de coup d'énergie) et la barre de puissance lorsqu'elle est active permet de transformer Rick en espèce de mutant qui défoncera tout sur son passage!



Le bestiaire est toujours aussi riche, même si certains monstres ressemblent beaucoup aux monstres vus dans les opus précédents! On retiendra le boss du niveau 3, un espèce d'énorme nounours vilain pas beau... Et le boss final.... Le masque lui-même... Splatterhouse 3 comporte 6 stages traditionnelles et des stages bonus débloquable sous certaines conditions!

Graphiquement Splatterhouse 3 repoussera les limites supposé de la Megadrive à l'époque, et encore une fois, l'animation est vraiment bonne... Le jeu utilise aussi des photos digitalisé, assez rare pour l'époque et pour la megadrive. Le masque bénéficiera d'une révision visuelle qui lui fera le plus grand bien!!


Pour être complet, il faut que je vous parle de Splatterhouse: Wanpaku Graffiti, sorti sur Nes en 1989, avant Splatterhouse 2. Ce jeu est en fait une parodie de Splatterhouse développé par Namco. Je n'ai jamais pu jouer au jeu, d'ailleurs je projette toujours de me l'acheter un jour ou l'autre... N'ayant jamais pu y jouer je ne m'aventurerai donc pas à vous en parler!



Pour conclure, je dirais que Splatterhouse est une série mythique, pas forcément très connue du grand public, mais qui possède des qualités énormes; ambiance (musique, décors, design, bestiaires) et gameplay ayant réellement évolué de Splatterhouse 1 à Splatterhouse 3! Je recommande Splatterhouse à tous les gens qui aiment le cinéma d'horreur, ils seront aux anges de voir tous ces clins d'oeil aux grands classiques du cinéma qu'ils aiment! Concernant le futur, Splatterhouse, n'est pas mort puisqu'un quatrième opus va voir le jour sur Next-Gen, mais je pense qu'il restera anecdotique par rapport à la trilogie initiale!

Chers amis, j'espère que vous prendrez autant de plaisir à (re)découvrir cette saga autant que j'ai pris plaisir à écrire cet article. Maintenant je vous laisse je dois aller sur le net chercher ce maudit Splatterhouse: Wanpaku Graffiti en occasion!!^^

Pour finir, voici une vidéo du niveau 3 de Splatterhouse 2, vous y verrez mon boss préféré à la fin... Remarquez, l'ambiance, les animations, le gore et la musique... Miam....


4 commentaires:

Anonyme a dit…

mortel!

je connaissais pas ce jeu. par contre il a vraiment l'air a s'arracher les cheveux.

vive le retrogaming.

Pierrale

Praska a dit…

Classe ...
Ton dossier est ultra complet, je connais splatterhouse ( et non jamais joué ) J'avais vu un très bon retrogaming de marcus sur ce jeu ..
J'vais voir si on peut le trouver sur emu ou cartouche !
Vraiment bien ton post ...

Bababaloo a dit…

Aaah j'adore j'y jouais au 1er en Arcade quand j'etais môme mais qu'est ce que c'est difficile....

Prozium a dit…

LOL je ne connaissais pas ce jeu de fou ... c'est sûr à 8 huit ça doit un peu traumatiser ;)