25/07/2008

The Signal de David Bruckner, Dan Bush et Jacob Gentry





The Signal (toujours pas sortie dans nos contrées au cinéma) est un film américain d'épouvante/horreur pas vraiment conventionnel, on pourrait presque le qualifier d'OVNI par rapport au production américaine d'horreur actuelle. Alors comme le titre l'indique, le film va parler d'un signal... Mais qu'est-ce donc que ce signal?? Tout simplement un signal radiofréquence véhiculé inexpliquablement par tous les supports audio/vidéo actuelle... Toute personne étant en contact avec ce signal se trouve pris d'une sorte de folies ou psychose (c'est selon) meurtrière ou du moins peu orthodoxe...

The Signal est divisé en 3 parties (réalisés par 3 réalisateurs différents cf mon titre), pour chaque partie, on adopte un point de vue différent mais l'histoire continue d'avancer... Là où on aurait pu craindre un film décousu, on se retrouve devant un ensemble plutôt bien Punchy! Et là c'est vraiment un bon point!



Maintenant question ambiance, c'est du survival... Par moment j'ai pensé à 28 jours plus tard, par moment j'ai pensé à Diary Of The Dead (le film est filmé d'une façon plutôt réaliste) et par moment comme le souligne Bababaloo dans sa critique, j'ai pensé à Resident Evil (le jeu) par les angles de caméra choisi (dans le premier segment essentiellement)... Et j'ai biensûre moi aussi, pensé à Shaun of The Dead (2ème segment)... De là à dire que The Signal est un chef d'oeuvre je n'exagererai pas... Mais au final toutes ses psychoses/délires ça finit par franchement embrouiller, on devient vite parano et on se dit "punaise lui en fait c'est lui enfin non ptete pas..."... C'est vraiment à devenir fou, à croire que le Signal, c'est le film lui-même, comme une sorte de mise en abîme...

Les acteurs sont bons, très bon même, et le fait qu'il s'agisse d'inconnus facilite grandement l'immersion et l'effet de "vrai" des images. La bande-son est assez limité; une chanson de Joy Division-Atmosphere; et le bruit assez dérangeant provoqué par Le Signal. L'utilisation de la chanson de Joy Divsion d'ailleurs est assez bien trouvé puisqu'elle a le don d'adoucir complètement le film quand il devient très violent! Preuve s'il en falait encore une que la musique peut changer un film!



En résumé, The Signal n'est peut-être pas à mettre dans toutes les mains. D'abord parce qu'il reste assez violent, mais peut-être aussi qu'il faut déjà avoir vu pas mal de film du genre pour comprendre toutes les subtilités qu'il contient. Si vous aimez le genre, il est clair que The Signal est fait pourvu, du moins, vous passerez un agréable moment... Certes vous n'en ferez pas VOTRE film référence, mais au moins vous vous consolerez en vous disant que le cinéma US peut encore surprendre son monde!


Attention, le BluRay est Region Free mais pas de VF ni de sous-titres français...

Je me permets de faire un petit EDIT, mais j'ai complètement oublié de signaler que le speech de The Signal fait furieusement penser à Cellulaire, un des derniers romans de Stephen King. En effet, dans ce dernier, toutes les personnes qui utilisent leurs téléphones portables deviennent des fous sanguinaires (un peu comme dans 28 semaines plus tard)... Je recommande d'ailleurs ce bouquin, c'est peut-être l'un des Stephen King qui se lit le mieux, pas trop de descriptions, ambiance post-apocalyptique, et... la noirceur d'un Stephen King toujours omniprésente! Le livre a d'ailleurs été dédié à G.A Romero...


3 commentaires:

Alice et June a dit…

On adore ce livre de Stephen King. Le film a l' air pas mal.

damonx a dit…

merci, car j'ai jamais entendu parlé de ce film !

Bababaloo a dit…

Aaah content que ca t'ai plu...
Damonx FOU >> Tu pourrai me lire:
http://www.gamekult.com/blog/bababaloo/109051/